RADIO france logos

Baisse de l’audience des radios généralistes

Entre septembre et octobre, on a constaté une diminution de l’audience des radios généralistes, sauf pour France inter. Par contre, l’audience des radios musicales a grimpé, affirme le rapport de Médiamétrie.

France Inter et NRJ ont accusé une hausse de leur audience par rapport à l’année dernière. France Bleu et RTL sont demeurées stables. Mais France Info, Europe 1 et RMC ont reculé. Pour NJR, on constate une hausse de 12% de l’audience. Il devance RTL (11.4% soit un recule de 0.1 point) et France Inter (10.2% soit un gain de 0.2 point). Par contre, Europe 1 est à 8.6%, soit une perte de 0.4 point, il revient ainsi en dessous des 9%, comme en 2012.

Les plus grosses baisses sont constatées chez France Info et RMC qui sont chacune à 7.2%, soit un recul de 0.6 point. Pour France Bleu, il est stable à 7.3%. En outre, les audiences entre novembre et décembre comprendront l’écoute pendant les attentats. Les chiffres ne seront connus qu’en mi-janvier.

Entre septembre et octobre, les auditeurs ont augmenté : 43.05 millions (en ligne ou sur poste de radio). C’est une hausse de 0.4% par rapport à l’année dernière qui était de 42.7 millions.

Avec de tels chiffres, NRJ regagne donc sa place de première radio en France. C’est surtout auprès de Chérie FM que la plus importante hausse est remarquée : +0.7 point. L’écoute en ligne prend également de l’importance via ses 220 webradios thématiques.

Pour sa part RTL est resté bien stable malgré une bonne saison en 2014. Notre Matinale est aussi stable. Les Grosses Têtes progressent légèrement et la Tranche du soir a avancé de 15%. RTL est aussi fier de l’excellente performance de Fun Radio (2e radio musicale) avec 7.1% d’audience cumulée, soit +0.6 point.

Concernant Radio France, son patron est fier des résultats. Les chiffres du côté de France Inter sont bons, la matinale a acquis 283 000 auditeurs sur une année, passant à 3.63 millions. Pour France culture, elle a obtenu 30 000 auditeurs sur la matinale.

Mais la déception c’est chez France Info qui a été victime d’une fin de saison pénible. Il faudra du temps pour remonter, affirme le patron de Radio France. Il ajoute que tous les médias font désormais de l’info en continu, et France Info se trouve très loin derrière les autres.